• Flickr Social Icon
  • Instagram Social Icon

Love Boat

2017-2018 

Depuis quelques années, notre patrimoine industriel 'fait la une' lorsque des sites métallurgiques ferment leurs portes: Caterpillar, Saint-Gobain, Arcelor Mittal,  n’en sont que trois exemples. Les images que nous voyons sont alors celles de travailleurs abattus, dont l' horizon a été brutalement assombri par la perspective du chômage et des effets qui en découlent. Les manifestations, les sites ornés de banderoles, et les débats sociaux font partie de ce tableau connu de tous. 

Ces drames sociaux et économiques ne doivent pas nous faire oublier l’activité industrielle pointue et florissante qui nous entoure.

 

Créé en 1906, Meusam, le chantier naval Meuse & Sambre est une entreprise active dans la construction, transformation, et réparation de bateaux. Dernière du genre en Wallonie, elle comporte quatre sites et emploie une cinquantaine de travailleurs, auxquels viennent s’ajouter de multiples intérimaires et sous-traitants. 

Le site de Beez est divisé en deux espaces: l'un dédié à la construction et la transformation de bateaux,  et l'autre dédié à l’entretien de péniches et barges de passage. 

 

Septembre 2017: de gigantesques pièces d’acier couleur rouille sont en mouvement sur le site de Beez, soutenues par des grues, des ponts roulants et des chaines de plusieurs tonnes. Les travailleurs  entament avec fierté et enthousiasme la construction d’un bateau de croisière qui  rejoindra le Portugal en septembre 2018 : « il y aura même une piscine »! 

 

L’ Amalia Rodrigues est née sous nos yeux, dans cet environnement industriel centenaire, avec ses pièces d'acier immenses,  ses couleurs usées, entre les mains de ces hommes passionnés par leur métier et à l'oeuvre par tous les temps.